transat, c’est parti

Départ 10 décembre de tarrafal, petite ile de Santo Antao, petite ile du cap vert.

Début de transat musclé 30 de nœuds de vent, durant les 11 premiers jours, mais ça nous a permis de filer droit vers les caraïbes.

Une traversée en 15 jours est inespérée et jamais imaginée dans nos plans.

Que fait on en transat? Pas grand chose…

On a traversé avec 100 litres d’eau douce, il nous en restait 200 à l’arrivée.

On se lave,
on évite les collisions,

Nous sommes partis avec deux autres bateau copains, nous faisons route ensemble depuis les canaries.

Sur photo, on ne voit pas les hauteurs de vagues, mais la photo a été prise debout à l’arrière du portique, à 2mètres du niveau de la mer.

Nous avons eu un petit 3m durant toute la traversée avec une période très courte, moins de 10 secondes, on espérait avoir une période de 15 à 20 secondes, ce qui aurait été beaucoup plus tranquille

on bosse, quand c’est calme,
on communique par VHF,
on trinque à moins de 2 jours de l’arrivée,
vent arrière tout le temps, sans le spi, nous mettons génois et trinquette en ciseaux. nous filons à 5,6 noeuds de moyenne avec des surfs dans les vagues à près de 13 noeuds!!!
on profite de l’instant présent…
on péchera les deux derniers jours car au début on aurait été incapable de remonter et découper les prises,
le père noel est passé…
La pavillon jaune est hissé, signe que nous devons nous présenter aux affaires maritimes au plus vite

Nous arrivons mercredi 25 décembre vers 8h à la barbades, nous sommes acceuillis par Luca arrivé la veille. Nous fétons ça comme nous savons le faire….

Acceuil de l’équipage Luca arrivés la veille.
Téo retrouve ses cops…

3 commentaires dans “transat, c’est parti

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *